La mobilité domestique des 20 000 plus petites communes

L’après Congrès des Maires 2018

L’après Congrès des Maires 2018

Au cours de votre participation au congrès des Maires,
Vous avez parcouru le salon d’expositions à la recherche de nouvelles réponses aux attentes de « mieux vivre » des Résidents de votre Commune.

Découvrir

Sanzerb

Sanzerb

Le concept sanZerb consiste à éradiquer par asséchement, la repousse des racines et la germination des graines présentes dans les fissures de surface (pas d’eau, pas de vie !).

La consommation intensive des produits phytosanitaires est reconnue responsable d’érosions pour le Monde Vivant. Leur emploi est interdit dans l’espace public.

Les Villes attrayantes
La présence d’herbes et de plantes non désirées dans les Rues et sur les trottoirs est perçue par les Résidents comme une perte de la qualité visuelle et d’accueil de leur Ville et comme une perte de la valeur de leurs biens immobiliers. Comme ils souhaitent la protection de leurs Monuments historiques, ils souhaitent aussi l’éradication des herbes des rues et des trottoirs.

Découvrir

Climaroute

Climaroute

climaROUTE : La défense du Climat et de la qualité du service public.
Une des réponses dé-carbonnées post COP21.

Avec la participation des Résidents, climaROUTE réduit les productions de gaz à effets de serre et participe à la réduction de la dette de l’Etat. Cette solution d’avenir répond positivement à Nicolas Hulot et à l’ensemble des Défenseurs du futur du monde vivant.

Découvrir

La route et le climat

La route et le climat

COP 21 « one planet summit »
Congrès de Nice 2018

L’école pour la formation aux Métiers du faire-durer digital des routes

Vous ne pouvez pas imaginer les coupes que l’on peut faire pour La Route et le climat
Il y a de nombreux gaspillages chez les Collectivités et les Entreprises Routières !

Plus de savoir «s» pour sauver le climat

La connaissance des Gestes pour sauver la Planète est « utile ».
Cette économie sociale et solidaire intéresse les Jeunes Générations

Le climat plus fort

Découvrir

Nice 2018 – le premier congrès mondial post COP21 de l’entretien des routes et des rues

Nice 2018 – le premier congrès mondial post COP21 de l’entretien des routes et des rues

Ces outils construits pour réaliser nos déplacements et nos transports avec la plus faible quantité d’énergies appartiennent à l’économie de l’énergie et sont soumis à l’érosion de leurs services pour la mobilité routière

A la COP21 nous nous sommes engagés à éradiquer les gaspillages énergétiques de la maîtrise de ces érosions

En 2020, deux ans après le congrès de Nice les générations Y et Z seront les Décideurs de l’Héritage reçu des Baby-boomers

Découvrir

Le faire durer post COP 21 de la qualité d’usage de nos routes et de nos rues.

Le faire durer post COP 21 de la qualité d’usage de nos routes et de nos rues.

Exercice n°1
La famille des enduits superficiels
La majorité de nos routes et de nos rues est une réhabilitation réalisée avec la famille des enrobés à chaud.
La famille des enduits superficiels offre des alternance répondant aux enjeux environnementaux et économiques post COP 21.

Découvrir

Novembre 2016 – On n’a plus d’argent

Novembre 2016 – On n’a plus d’argent

Le « on n’a plus d’argent » est la défense des Elus privés d’informations leur permettant « de décider autrement pour faire mieux » pour la conservation de « leurs » routes, rues, trottoirs et pistes cyclables.

Découvrir

juillet 2016 –

juillet 2016 –

La mobilité routière, La COP 21, La révolution numérique

Ou encore :
La mobilité routière engagée dans la construction de la réconciliation avec Dame Nature s’inscrira à la révolution numérique.

Le couple Route/Automobile consommateur d’énergies fossiles n’échappera pas à l’obligation de se réconcilier avec Dame nature. La construction de cette réconciliation est définie dans les engagements pris par les 150 Etats présents à la COP 21 en décembre 2015 à Paris.

Découvrir

JUIN 2016 – L’auscultation des routes rurales

JUIN 2016 – L’auscultation des routes rurales

Le bénévolat des Riverains pour l’auscultation des routes rurales et pour l’ubérisation de leur conservation décarbonée

L’auscultation permanente de la surface des routes, est nécessaire pour réaliser avec sobriété énergétique l’allongement de leur durée de vie, jusqu’à la glissance.
Elle repose sur le principe pratique où chaque Riverain Conducteur, observe ou ausculte naturellement la surface de sa route à voie unique.

Le bénévolat au service de la mobilité domestique rurale
Pour aller au-delà de l’action des commissions des chemins, la sauvegarde des Patrimoines routiers recevra la contribution d’Associations de Riverains.

Découvrir

MAI 2016 – COP21 et conservation des routes rurales

MAI 2016 – COP21 et conservation des routes rurales

La bonne nouvelle pour le Congrès des Maires 2016

La réponse à la conservation de la qualité actuelle des routes
est une réalité obtenue sans augmentation d’impôts locaux.

Découvrir

MARS 2016 – INTRODUCTION N°6

MARS 2016 – INTRODUCTION N°6

Routes rurales après la COP 21

Sous les effets combinés de la COP 21, de la réduction des dotations de l’Etat et de la révolution numérique,
la maîtrise de la qualité d’usage des Patrimoines routiers ruraux changera plus au cours des 2 prochaines années qu’au cours des 40 années passées.

Découvrir

DECEMBRE 2015 – introduction 5

DECEMBRE 2015 – introduction 5

  • Les 10 000 plus petites Communes possèdent les longueurs de fossés et de routes revêtues les plus importantes par Résident pour répondre aux besoins de mobilité domestique.
  • Assistées par le bénévolat des Résidents de la révolution numérique, elles possèdent la plus forte capacité à conserver la qualité des services de leur Patrimoine Routier « sans augmentation d’impôts ».

Découvrir

novembre 2015 – Introduction n°4

novembre 2015 – Introduction n°4

  • La qualité des services à la mobilité domestique participe au bonheur de vie dans l’espace rural des petites Communes. L’actuelle organisation pour la conservation de ces services ne répond plus aux exigences environnementales et aux contraintes économiques des petites Communes rurales.
  • L’engagement des Résidents pour la défense du bonheur apporté par ces services, favorise l’apparition de participations bénévoles.
  • La conservation respectueuse de Dame Nature est économiquement réalisable. Elle résultera d’une adaptation aux explosions provoquées par les innovations de la révolution numérique.
  • L’Association des Maires Ruraux de France a des devoirs pour assurer collectivement la pérennité de cet héritage pour les futures générations.

Découvrir

octobre 2015 – Introduction n°3

octobre 2015 – Introduction n°3

  • La qualité d’usage des patrimoines routiers résulte  de la capacité durable d’assurer la maîtrise de leurs érosions.
  • Les petites Communes entrent dans l’espace temps d’une réduction de leurs dotations budgétaires et d’une absence d’assistance technique. Leurs Conseils Municipaux se retrouvent seuls pour organiser une résistance aux risques d’une perte du niveau d’usage de leurs routes. Ils trouveront les solutions dans le monde nouveau de l’e-révolution.
  • La conservation du bonheur de la vie rurale participe à la qualité de l’héritage des futures générations.
  • La stratégie est de participer à l’animation de l’accès à une formation en ligne ouverte à tous (MOOC en Anglais) pour
    – créer la spécialisation de Conservateur des patrimoines routiers ruraux – aider les familles volontaires dans leurs actions collaboratives
    – élever les performances des processus décisionnels des opérations correctives,
    – et participer à la réconciliation avec Dame Nature.

Découvrir

septembre 2015 – Introduction n°2

septembre 2015 – Introduction n°2

  • L’entretien des 30 glorieuses du patrimoine routier des petites Communes, n’est plus compatible avec l’ensemble des contraintes environnementales et économiques. Tout est à changer !
  • « La conservation des services à la mobilité domestique rurale appartient à l’économie du bonheur. »
  • La participation de Bénévoles à la connaissance des érosions des routes répond à l’art du « bon moment pour le bon geste ».
  • La réalisation in-situ des opérations « au bon moment » appartient à l’Uber-économie pour les Auto-entrepreneurs.
  • La formation en ligne, ouverte à tous,  du MOOC le Cantonnier enseigne à la génération Y le métier de Conservateur.

Découvrir

juillet 2015 – Introduction n°1

juillet 2015 – Introduction n°1

  • Le défi pour les Maires des 20.000 petites Communes : « Faire hériter les futures générations de la qualité actuelle des services à la mobilité domestique ».
  • La conservation décarbonée favorise l’allongement de la durée de vie des revêtements existants jusqu’à l’usure de leurs gravillons.
  • Pour défendre leur mode de vie en espace rural, les « enfants de l’e-révolution » participent à la conservation de « leur route ».
  • Le Mooc le Cantonnier enseigne les compétences pour décrire les caractéristiques de chaque nouvelle érosion.
  • La prise de conscience de relever le défi de l’héritage élève l’impatience d’agir.

Découvrir


PERSONNAGE maire2

Le Mooc le Cantonnier est une formation en ligne ouverte à tous.
Il est animé par une Communauté d’organismes des Collectivités locales et par des Experts bénévoles.

Il donne accès aux connaissances nécessaires pour exercer la fonction de « Conservateur bénévole » pour la conservation des services des routes rurales à la mobilité domestique.

Le Mooc le Cantonnier enseigne librement les compétences pour décrire :
> Les caractéristiques de chaque forme d’érosion,
> Le pourquoi de leur existence,
> La vitesse prévisible de leur évolution jusqu’à la destruction du niveau d’usage.

Le défi pour les Maires

Le défi pour les Maires des 20.000 petites Communes de France :

« Faire hériter les futures générations de la qualité actuelle des services à la mobilité domestique ».

Le Mooc le Cantonnier

Le Mooc le Cantonnier

Le Mooc le Cantonnier est un cours consultable sur Internet, ouvert gratuitement à tous.
Il enseigne les compétences pour décrire les caractéristiques de chaque nouvelle érosion.

La conservation décarbonée

Elle favorise l’allongement de la durée de vie des revêtements existants jusqu’à l’usure de leurs gravillons.