La mobilité domestique des 20 000 plus petites communes

Cherche leader

Le couple route / automobile

Il a été créé pour réduire le temps et la pénibilité des déplacements et des transports    Les commodités de son usage ont progressivement provoqué un allongement des distances entre les lieux de vie et l’ensemble des centres d’activités et de services .

Sanzerb

Le concept sanZerb consiste à éradiquer par asséchement, la repousse des racines et la germination des graines présentes dans les fissures de surface (pas d’eau, pas de vie !).

La consommation intensive des produits phytosanitaires est reconnue responsable d’érosions pour le Monde Vivant. Leur emploi est interdit dans l’espace public.

Les Villes attrayantes
La présence d’herbes et de plantes non désirées dans les Rues et sur les trottoirs est perçue par les Résidents comme une perte de la qualité visuelle et d’accueil de leur Ville et comme une perte de la valeur de leurs biens immobiliers. Comme ils souhaitent la protection de leurs Monuments historiques, ils souhaitent aussi l’éradication des herbes des rues et des trottoirs.

Climaroute

climaROUTE : La défense du Climat et de la qualité du service public.
Une des réponses dé-carbonnées post COP21.

Avec la participation des Résidents, climaROUTE réduit les productions de gaz à effets de serre et participe à la réduction de la dette de l’Etat. Cette solution d’avenir répond positivement à Nicolas Hulot et à l’ensemble des Défenseurs du futur du monde vivant.

La route et le climat

COP 21 « one planet summit »
Congrès de Nice 2018

L’école pour la formation aux Métiers du faire-durer digital des routes

Vous ne pouvez pas imaginer les coupes que l’on peut faire pour La Route et le climat
Il y a de nombreux gaspillages chez les Collectivités et les Entreprises Routières !

Plus de savoir «s» pour sauver le climat

La connaissance des Gestes pour sauver la Planète est « utile ».
Cette économie sociale et solidaire intéresse les Jeunes Générations

Le climat plus fort

Nice 2018 – le premier congrès mondial post COP21 de l’entretien des routes et des rues

Ces outils construits pour réaliser nos déplacements et nos transports avec la plus faible quantité d’énergies appartiennent à l’économie de l’énergie et sont soumis à l’érosion de leurs services pour la mobilité routière

A la COP21 nous nous sommes engagés à éradiquer les gaspillages énergétiques de la maîtrise de ces érosions

En 2020, deux ans après le congrès de Nice les générations Y et Z seront les Décideurs de l’Héritage reçu des Baby-boomers

juillet 2016 –

La mobilité routière, La COP 21, La révolution numérique

Ou encore :
La mobilité routière engagée dans la construction de la réconciliation avec Dame Nature s’inscrira à la révolution numérique.

Le couple Route/Automobile consommateur d’énergies fossiles n’échappera pas à l’obligation de se réconcilier avec Dame nature. La construction de cette réconciliation est définie dans les engagements pris par les 150 Etats présents à la COP 21 en décembre 2015 à Paris.

JUIN 2016 – L’auscultation des routes rurales

Le bénévolat des Riverains pour l’auscultation des routes rurales et pour l’ubérisation de leur conservation décarbonée

L’auscultation permanente de la surface des routes, est nécessaire pour réaliser avec sobriété énergétique l’allongement de leur durée de vie, jusqu’à la glissance.
Elle repose sur le principe pratique où chaque Riverain Conducteur, observe ou ausculte naturellement la surface de sa route à voie unique.

Le bénévolat au service de la mobilité domestique rurale
Pour aller au-delà de l’action des commissions des chemins, la sauvegarde des Patrimoines routiers recevra la contribution d’Associations de Riverains.